19 Sept 2021

Communiqué nécrologique du PPRD

 


A toutes les militantes et militants du Parti (sic).


Me Benoit Lubamba

Comme le malheur ne tarit jamais et en appelle d'autres, voilà qu'en moins de deux années d'intervalle, mes soeurs Béa et Vicky sont devenues veuves. Des morts survenues dans des conditions difficiles à expliquer. Si le premier Mr Cyrin Muzembo a connu un accident cardio-vasculaire, le second Me Benoit Muzembo n'a pas résisté à deux semaines de maladie. Mystérieuses que ces disparitions difficilement explicables.  Voici le tout dernier message qu'il m'a adressé le 10 septembre: 

- "Bonjour et merci Dr. Chez nous les enfants venaient de commencer les vacances. Tout le monde va bien sauf moi-même, 10 jours à la maison cloué par la maladie, le maux de ventre. J'ai passé tous les examens qui m'ont coûté très cher. Le résultat a révélé qu'il y a un petit liquide appelé ascite. Suis sous cure!" 'WhatsApp 10 septembre 2021, 11.31)

- "Vous ai-je dit que nous aussi les enfant sont en vacance jusqu'au 8/10/2021?" (WhatsApp 10 septembre 2021, 13.07)

Ma réponse:

- " Bonsoir Maitre, merci pour vos messages. Mes excuses pour avoir manqué vos appels. J'étais en réunions toute la journée. Désolé d'apprendre au sujet de votre maladie. Vous êtes sous cure, c'est bien. La santé n'a pas de prix. Salutations à toute la famille." (WhatsApp 10 septembre 2021, 20.01)

Allez-y voir. Qui aurait pu croire que ce serait notre dernier échange? Qui pouvait imaginer que son message prédisait déjà une fin soudaine? La veille de la mort, Vicky m'a joint au téléphone, en prévision d'un scanner imminent exigé par le médecin avant le vendredi. J'entendais Me Benoit en sourdine, suggérant l'une ou l'autre réponse à mes questions. Aucune idée en ce moment que ce serait son dernier souffle de vie que je percevais. Et dire que j'étais avec lui le 17 juillet au mariage coutumier, et le 31 juillet au mariage religieux de Nicolas et Marie-Louise. Je suis passé à deux ou trois reprises chez lui à la maison en son absence. Mais il prenait le soin de me saluer de là où il se trouvait. Ce fut un Monsieur.

Le programme des obsèques prévoit une sortie du corps le vendredi 24 septembre pour un hommage des avocats à la 4e Rue, Limete. Le départ pour Kenge - Kingungu est prévu pour la matinée du samedi 25. Condoléances mutuelles et partagées à Vicky, Othiniel, Nathan et Eliézer inconsolables et meurtris de chagrin. Sympathies à toute la famille biologique, aux amis et connaissances, à toutes et ceux qui sont affecté par cette énorme épreuve. Que le Seigneur nous aide!

Paix à votre âme Maître! Que Dieu vous accorde le repos éternel! Wenda mboti, bakhaka ba kuyamba. Tuyindulaka betu tusadi. 

16 Sept 2021

Encore un mort

16 septembre 2021. Ce matin est décédé à 2 heures du matin à Kin Mont-Ngafula Me Benoit Lubamba, mari de ma sœur Victorine Mabana. Il laisse donc une veuve et trois enfants: Othiniel, Nathan et Eliézer âgé de 15, 13 et 11 ans. C'est un coup très dur pour toute la famille. Qui l'aurait cru? Comme tout le monde, je reste stupéfait, sans paroles devant la cruauté de la vie. Que son âme repose en paix!

14 Sept 2021

Encore un meurtre

"La famille Isilamunu a le regret d'annoncer aux amis et connaissances du décès de leur frère cadet Isilamunu Blanchard assassiné dans la nuit de jeudi à vendredi à Kin. Ce message tient lieu de faire - part. Famille Isilamunu." (Sic)


Que son âme repose en paix!

Condoléances émues à toute la famille face à cette dure épreuve. Comme le monde est méchant.  Union de prières. 

12 Sept 2021

Condoléances émues à Desrine

11 septembre 2021. Hier soir autout de 17 heures, je suis allé à la plage de Folkstone sur la côte ouest, avec Chrystelle Ibangu. On n'y a plus été depuis presque une année. Nous y avons passé pres d'une heure. A la sortie de la mer, j'ai croisé ma collègue Dr Desrine Bogle et sa fille Amanda, assises sur un banc, en compagnie d'un collègue professeur d'histoire. 

"Claver, je voulais t'appeler pour t'informer mais je n'ai pas pu. Eh bien, lundi dernier, des gens sont entrés dans notre maison en Jamaïque et ont tué ma mère. On ne sait pas qui ni le motif. Rien... La police recherche les assassins." 

Je suis resté bouchée bée, ne croyant pas ce que j'entendais comme dans un film. J'ai quand même réussi à lui exprimer mes condoléances. Un moment pathétique! J'ai même oublié que Chrystelle qui ne les a pas vues, connaissait Amanda. Je lui ai dit "courage" et promis mon soutien et mes prières. Aussitôt retourné à la maison, j'ai informé Mama Mapasa. A la suite de quoi je lui ai écrit par WhatsApp: 

- "Profondément touchés, Marie, les jumeaux et moi-même nous joignons à la douleur des tiens. Nous prions pour l'âme de ta maman. Qu'elle repose en paix. Quant à Amanda et toi, soyez courageuses et acceptez l'épreuve de Dieu. Condoléances émues."

- "Merci Claver. Amen. Prie pour moi et ma famille"

- "Volontiers. Union de prières et de coeur."


11 Sept 2021

9/11 20 years ago

Twenty years ago I just came to Barbados, not knowing at all that I would spend so many years in this island. Clavère and I arrived on August 6, and my official appointment at the Cave Hill Campus took place on the following day. No real happened as the first semester started. 9/11 was actually my second week of teaching at the University of the West Indies. I taught French language in 1st year, African literature in 1st and 2nd years and co-taught Francophone Culture and Translation. A heavy teaching load. On that day, I was between two teaching classes when Clavère called me to tell me that New York and the Pentagon were bombed. I did not realize the depth of the event thinking that she misunderstood or exaggerated until I went into the faculty lunch room. I noticed that my colleagues were all appalled by this incredible destruction of one of the most prestigious symbols of the West hegemony over the world. America was hit and thrown down to earth, to ground zero as they used to say. Being new in this Anglo-Saxon universe made me feel quite a stranger. I was still in the process of discovering my new life and work environment. It made me aware of the different perception of the world I had as an African coming to live in the Caribbean. That culture shock showed my difference as an African per se. In the meantime I made my professional and social way at the Cave Hill Campus.

Twenty years later. I still live in the Caribbean. I read history from various perspectives enriched by a quite long experience of the Caribbean and its culture. I see things differently. I was in my forties, today I am in my sixties. The world apparently remains the same but history has changed. Or history remains the same but the world has changed. All depends on the view prisms. Because of September 11 America tried to change the face of the world. The United States invaded Afghanistan, chased the Taliban from Kabul and hunted for the most wanted leader of Al Qaeda: Usama Ben Laden (Osama bin Laden). We heard how this extremist Saudi Arabian was killed in Pakistan. In the process Irak was attacked, Saddam Hussein was overthrown and killed. The aim was to bill a new era of freedom and prosperity. Since August 31, 2021, the Taliban are back in Kabul, the regime imposed by the West has collapsed after the US and their allies have decided to withdraw their armed forces from Afghanistan. To me this return of the Taliban to Kabul is a victory over the forces of the West, although America does not see it as a military defeat. And this twentieth anniversary of the bombing on the World Trade Center Twin Towers occurs amid the turmoil and the controversial restauration of Taliban power in Afghanistan. The fact that President Biden is defending his decision of withdrawal shows the discrepancy between the priorities of the US presently and two decades ago It is very difficult to say how it will continue. Back to the starting point. 

9/11 is to be remembered as a dagger in the heart of the Western Civilization. May the souls of all the victims rest in peace. The United States of America remains the superpower of the whole world although their retreat from Afghanistan remains a subject of debate. The principle to impose a new world order forms a dream sold for ideological purposes but will never succeed. It is an obvious proof that peace can never be imposed by force. The Taliban lost the war against the West but resisted to the bones and never gave up. They are at present back to power in Kabul. History is written in letters of blood. This sentence was true, is true and will remain true forever. 

 

Papa Mosimi in memoriam

Cela fait 7 ans aujourd'hui depuis que Papa Bernard Mosimi est décédé à Kinshasa. Son souvenir reste grav dans nos coeurs. Que son âme repose en paix.