12 Jan 2014

Mort orchestrée de Paul Kagame?

Sur Facebook circule depuis deux ou trois jours la nouvelle selon laquelle Paul Kagame, le président rwandais, serait mort, ou mortellement atteint par des balles. Des scènes de liesse auraient eu lieu à Bukavu, Goma, Butembo, bref dans l'est de la RDC. Le Rwanda dément; les médias rwandais le donnent encore vivant. RFI diffuse la nouvelle. Chacun y va de sa version. Qui devons-nous croire finalement? Secret d'Etat.
Il y a cependant de quoi se poser des questions. Comment une population peut-elle se réjouir de la mort d'un être à ce point? Mandela mort il y a un mois a été pleuré par le monde entier. Si la mort de Kagame suscite de la joie chez les RD Congolais, c'est qu'il est détesté dans ce pays; c'est qu'il est un mauvais. Les Congolais l'accusent de semer la guerre, de soutenir les rébellions qui causent le désarroi et la misère à l'Est, de vouloir annexer cette partie, de tirer profit des ressources minières et naturelles de ce pays. Massacres et atrocités, viols des femmes, incendies de maison, pillages, exploitations illicites des ressources de la RDC, tout cela a aux yeux des Congolais un seul instigateur: Paul Kagame. Est-ce pour autant dire que sa mort amènerait automatiquement la paix dans cette partie de la RDC? J'en doute fort. Car les intérêts et les appétits des exploitants des richesses dont régorge cette région sont immenses et tentaculaires. Les multinationales ont aussi leurs mots.
La haine que Kagame a répandue parmi les populations, les morts qu'il a causées sur le territoire rdcongolais, les humiliations qu'il a infligées aux Congolais, resteront gravées dans la mémoire collective. Les Congolais ne les lui pardonneront jamais. Malheureusement, il bénéficie de la complicité des traitres congolais assoifés de pouvoir et de richesses, il jouit du soutien des grandes puissances impérialistes et coloniales. Celui que les Congolais détestent est adulé par la communauté internationale et ses institutions-phares. Pour preuve, le Rwanda siège au Conseil de Sécurité. Le Rwanda a réussi à vendre son génocide pendant que la RDC éprouve tout le mal du monde pour faire croire à cette même communauté internationale que la rébellion a déjà causé plusieurs millions de morts. Les RD Congolais ont toutes les raisons du monde pour le détester, le honnir, et peut-être l'éliminer physiquement si l'occasion leur était offerte. C'est ce que prouvent ces scènes de liesse à l'annonce orchestrée de la mort de Kagame. Qu'on se le dise, avant comme après Kagame, ce sera la même chose. Autant ne pas se réjouir de sa mort qui ne changera pas grand chose au cours de l'histoire. Il faudra par contre s'attaquer à la racine du mal, celui qui a été infiltré dans le coeur des gens.

No comments:

Post a Comment