29 Sep 2016

Installation du comité de l'Université du Kwango (29.09.2016)

30 ans: RIP Jean-Pierre Gavuka

22 septembre 1986-22 septembre 2016: cela fait trente ans jour pour jour que l'abbé Jean-Pierre Gavuka est décédé à Kinshasa. Il aurait eu soixante ans s'il avait vécu jusqu'à ce jour. Paix éternelle à son âme. Mieux vaut tard que jamais, dit-on. Je n'ai pas eu le temps matériel de me concentrer pour honorer sur ce blog cet ami, frère, collègue, confrère, dont j'ai partagé les dernières années de la vie. Lorsqu'il est mort, il travaillait avec moi à l'évêché de Kenge, s'occupant spécialement des archives. Il était vicaire à Notre-Dame lorsque l'évêché s'est installé dans ses locaux actuels en octobre 84. L'année suivante les conditions de sa santé ont empiré. Monseigneur M'Sanda d'heureuse mémoire a alors décidé de l'affecter à l'évêché pour mieux le suivre et l'assister en cas de besoin.
JiPi, que des souvenirs depuis Kalonda, Mayidi, Rome, Raeren et Kenge! Que de complicité et d'amitié! Ho visto tutte le tue sofferenze a Roma e a Kenge. Comme beaucoup de compagnons, j'ai été témoin de tes souffrances depuis Rome où je t'avais une fois accompagné à un laboratoire américain pour des examens très sophistiqués. A la messe du jubilé épiscopal de Mr. le Cardinal Bernardin Gantin, tu avais piqué ta première crise connue. Mais Dieu merci, ta vie n'était pas que souffrance. On a aussi partagé des moments de joie. Je me souviens encore de ton rire éclatant un après-midi de 86 où tu as demandé à Papa Petelo de s'exprimer en français. Je me souviens de tes élégants coups de tête au foot sur le terrain de Zunzi. Je me souviens de la chanson que les Messagers avaient composée à Mayidi en ton honneur. Je revois Noël Matonga, Baudouin Ikungu (+), Cléophas Esas Tom-Tom Eklos (+) à l'attaque-chant, les guitaristes Robert Mangala, Gérard Nzuzi Kapela et Liévin M'Banga, et le maracasseur Alexis Olenga exécuter "Kovanda na balabala nalembi, yela ngai na esika nabotami dit eee, nakolakisa yo nani nazali en toute forme, etc...." Ou encore le refrain: " Identité ooo JiPi Papa..... O JiPi eee JiPi Papa" Tu as eu aussi tes heures de gloire, de satisfaction, de crainte, de doute. Tes amis ne t'oublieront jamais.
Il y a quatre années, je suis retourné à Kalonda revoir ta tombe. D'autres tombes s'étaient ajoutées à la sienne, notamment celles des abbés Flavien Busina et Pierre Mikunzi.  Avant cela à Katende, j'avais vu à Katende celles de ton alter ego Bénjamin Fala et Faustin Mampuya. Paix à leurs âmes!
Ngemba na moyo na nge, nduku na mono!

Une autre journée à la maison

La tempête est passée, apparemment. Mais les autorités de l'île ont décrété que, pour des raisons de sécurité, les écoles demeurent fermées. Autrement dit, un jour de plus à la maison dans un pays où la vie tourne autour de l'éducation. Saviez-vous que plus de 90% de la population barbadienne sait lire et écrire? On entend par ci par là des bruits de voitures, on voit des gens passer sur la rue alors que hier c'était une île morte. Ile morte, comme ville morte. A la différence que "ville morte" est une expression politique dans nos pays.
Je sais ce que je vais faire. Penser à l'avenir, travailler à quelques dossiers personnels qui traînent. Entretemps, j'apprends de Kenge que le nouveau comité de l'Université du Kwango est en train d'être installé. Félicitations lointaines au recteur Akenda et à M. Silvère Kuyungana, les deux personnalités que je connais dans ce comité. 
J'ai suivi comme par hasard une émission de M. Eliezer Ntambwe. Un donneur de leçons original, avec des raisonnements surprenants, mais intéressants. J'aime bien son sens du métier et du patriotisme dont j'ai reçu de lui une définition pratique. Commentant sur les opposants comme Fayulu ou Tshisekedi, il exige qu'on les respecte parce que ces personnalités auraient pu opter pour le pouvoir et bouffer leur argent sans se soucier de quoi que ce soit. Si elles risquent leur vie par l'opposition au lieu de céder à la facilité des biens et gains, c'est qu'elles croient en quelque chose, en des valeurs ou causes pour lesquelles elles luttent. Admirable car je n'y avais jamais pensé. 
Il est à peine 8 heures. La journée commence... à la maison.

28 Sep 2016

Une journée de tempête tropicale

28 septembre 2016. Depuis samedi a été annoncée une tempête tropicale qui devait frapper la Barbade ce mercredi. Hier, j'ai profité de mon passage à l'université pour mettre de l'ordre dans mon nouveau bureau. Un bureau où je suffoque, parce que le conditionnement d'air ne fonctionne pas. La promesse de le réparer n'est pas encore tenue. J'ai quitté l'université après 16 h en dépit de mon intention de partir plus tôt car le campus se vidait déjà. Le bureau du département a fermé à 15 h je présume, car j'ai dû garder un document que je voulais soumettre à la secrétaire administrative. Sortir du campus était déjà difficile, tout le monde partait en même temps. J'ai réussi à faire mon plein sans problème, simplement parce que mon véhicule "left hand drive" était plus facile à a ranger à la station d'essence. A Massy Supermarket, je n'ai rien pu acheter à cause des queues trop longues. Je suis un homme très impatient. Dieu merci, Clavère avait effectué les achats les plus urgents et essentiels. L'embouteillage monstrueux et le mauvais temps m'ont forcé à aller la rejoindre à Husbands Heights où elle se trouvait avec les enfants. Nous sommes donc arrivés à la maison autour de 18 heures, hier 27.9.2016; on n'en est pas sortis depuis.
Les îles sont en général très bien organisées dans la gestion de ces genres de catastrophes naturelles. Les informations sont diffusées par tous les médias, radio, télévision, presse, etc. Et le bouche à oreille fonctionne aussi bien. Les supermarchés offrent tous les approvisionnements nécessaires pour parer à ces événements. Devant l'imprévu et l'incertitude d'avoir l'eau et l'électricité, il est par exemple conseillé de stocker de l`eau, d'acquérir des conserves, pains, fruits, spécialement, des denrées conservables à longue durée et des outils comme des torches, rechauds à gaz ou à pétrole, lampes-tempêtes. Et à l'intérieur des maisons, veiller à faire descendre des armoires tout ce qui peut blesser ou causer des dégâts corporels, à ranger dans des plastics des documents importants etc. Surtout rester calme, écouter la radio, suivre les nouvelles, et les instructions en cas de besoin, car il y a aussi des abris au cas où la catastrophe deviendrait extrême.
La nuit d`hier, il y a eu quelques vagues de pluies intermittentes, mais très répétitives. Sans dégâts. Aujourd'hui matin l'occasion était bonne pour passer le temps à la maison avec les enfants, chose rare en semaine. Une collègue amie, Hélène, nous a appelés pour s'enquérir de la situation. Elle nous a informés des dernières instructions. Je suis sorti deux fois de la maison, la deuxième fois pour arracher de l'avocatier le dernier fruit qui est resté, plutôt que de laisser disparaître. Il a plu abondamment. Je me suis même permis de faire une sieste après le déjeuner, quand le courant est parti. Même les jumeaux, d'ordinaire réticents à la sieste, ont succombé à cette irrésistible détente. Le courant est revenu trois heures plus tard; on a vite rechargé les appareils électriques et électroniques; repassé les habits; préparé la nourriture pour les jours à venir. J'en ai bien entendu profité pour écrire deux articles sur ce blog. La télévision CBC annonce de nombreux arbres déracinés à St Lucy, et des blocages de routes à St Peter. Dans l'ensemble, la situation est sous contrôle. Mais ce n'est pas fini, pas encore fini.

Shimon Peres in memoriam

A mon réveil ce matin, j'ai été surpris d'apprendre la mort de Mr. Shimon Peres. Dans mon univers personnel, Shimon Peres tient une place respectable, digne et importante. J'ai particulièrement suivi avec sympathie son parcours politique comme ministre des affaires étrangères, ministre de la défense, premier ministre ou même président d'Israel. J'ai toujours admiré ce génie de la politique, son calme devant des situations difficiles et son sens de la juste mesure dans les rapports avec les Palestiniens m'ont toujours fasciné. Il a été un des rares politiciens qui m'ont convaincu de leur bonne foi. Je suis convaincu de son immense influence sur Rabbin dans le rapprochement avec les Palestiniens, dont le monde entier a été témoin en son temps. Hélas, l'histoire a malheureusement son cours, et le bel élan amorcé a été dramatiquement arrêté. Je rends volontiers hommage à ce grand négociateur de paix admirable par son sens d'humanité. Je retiens de son action que Palestiniens et Israeliens peuvent vivre en paix si la bonne volonté est mise à profit, si le respect de chaque peuple est observé.
Paix à l'âme de Shimon Peres! Que Yavhé lui accorde la couronne de ses élus. Shaloom Shimon!

26 Sep 2016

Papa Donatien Mabana: 9 ans déjà

Le 26 septembre 2007 est décédé à Kinshasa mon père Donatien Kasongo Bunda dans sa 72e année de vie. Le souvenir de cet homme reste éternellement vivant dans ma mémoire et dans mon coeur. Que son âme repose en paix! Mboti tata kuna wena!

24 Sep 2016

Réélection d'Ali Bongo

23 septembre, la Cour Constitutionnelle a confirmé la réélection de M. Ali Bongo Ondimba à la présidence du Gabon. Je persiste et signe: Pouvait-il en être autrement? A aucun moment je n'en ai douté. Ce texte a été écrit avant la proclamation car je ne conçois nullement possible au Gabon une alternative à l'inamovible dynastie Bongo. Ils tiennent d'une main de fer tous les rouages du pouvoir politique et économique pour des siècles. Realpolitik oblige.

22 Sep 2016

Sincères Félicitations à l'abbé Jean Chrysostome Akenda

C'est désormais officiel: le Professeur Akenda Kapumba a été nommé recteur de la nouvelle université du Kwango par le ministre de l'ESU, SE M. Théophile Mbemba. C'est pour moi un motif de fierté et de joie qu'un proche ami de plus soit nommé à un poste aussi prestigieux. La série continue: après l'abbé René Ngambele, Mr. Marc Mutombo à Bandundu, et l'abbé Firmin Mboma à Kenge, c'est au tour de Jean Chrysostome de marcher sur le piédestal supérieur ou universitaire. Je connais aussi Mme le Prof. Niangi DG de l'ISP/Kenge, mais je ne crois pas qu'elle se souvienne de moi. Possible, cela se vérifiera bientôt.
La nouvelle de cette nomination m'est arrivée hier par un message Facebook de l'abbé Michel Ngob; elle m'a été confirmée par un email de l'abbé Elvis Kininga qui a pris le soin d'ajouter le décret ministériel. Aussitôt que j'en ai reçu  confirmation, j'ai appelé l'heureux promu, mais ... "Numéros non atttribués," disait le répondeur. J'ai appelé Clavère qui m'a donné le bon numéro; et je l'ai eu sans problème. Je l'ai donc félicité de vive-voix. Comment dire? Tout en congratulant JC, je me rends compte de l'ampleur du travail de pionnier qu'il devra entreprendre pour mettre sur pied une université à partir de presque rien. C'est un boulot de titan, mais avec l'aide de Dieu et la collaboration de ses collègues, j'ai l'espoir qu'il réussira. Sur le plan académique, je n'ai pas de doute. Toutefois, c'est l'administration, l'ambiance et les conditions du travail qui détermineront le reste. S'il a les mains libres, Chrysostome fera un bon boulot. Mais comme toujours, attendons de voir les résultats concrets. Glückwunsch nochmals Johannes!

20 Sep 2016

La pression de la rue






(Source: Le Soir, 20 septembre 2016)
Des militaires lourdement armés jusqu'aux dents au service du pouvoir. C'est la meilleure solution pour intimider le peuple et le contraindre à rester à la maison. Le pouvoir congolais ne déroge pas sur les moyens, en utilisant un arsenal dangereusment meurtrier. A la pression de la rue, il y a à choisir entre la manière forte, brutale et intansigeante; et le dialogue constructif. Et à mon avis, la seconde solution est plus avantageuse. Plutôt que d'envoyer des policiers, des militaires et autres sbires dans les rues pour "faire la chasse" aux opposants et au peuple qui revendiquent leurs droits civiques les plus élémentaires, il serait plus judicieux de les écouter et de les convier à la raison en leur envoyant un message de paix et de réconciliation. La paix n'est qu'à ce prix. Toute autre solution n'est que leurre.